À propos

Qui se cache derrière An Over Closet ?

Je m’appelle Julie,  j’ai 25 ans et j’occupe actuellement un poste de consultante dans le monde des systèmes d’information.

Il y a encore quelques années, mon avenir était plutôt bien défini : faire des études dans un secteur où les débouchées ne manquent pas, y décrocher un diplôme, trouver un travail et devenir propriétaire rapidement. Seulement, en 2014 un virage à 180° est venu tout chambouler. J’ai commencé à m’intéresser au contenu de mon assiette, aux produits cosmétiques que j’utilisais tous les jours et de manière plus générale à l’impact de notre mode de vie sur notre environnement (les autres gens, les autres espèces et la planète). Forcément, cela a donné et donne encore lieu à plusieurs séances de remise en question par jour. Autant vous dire que je ne m’y attendais pas et qu’avec cette nouvelle vision, mon métier actuel ne me permet pas d’enrichir ou de partager mes connaissances sur ces sujets. C’est là qu’intervient An Over Closet.

L’histoire derrière An Over Closet

Via An Over Closet je pourrai partager, mais aussi recevoir, autour d’un sujet qui me semble aujourd’hui totalement indécent : notre garde-robe. Armoires remplies mais jamais rien à se mettre… Vous connaissez cette rengaine ? Pour ma part c’était un peu mon éternel sentiment. Plus je remplissais mon armoire, et moins je savais comment m’habiller le matin. Lorsque, contrainte par le manque de place et l’envie d’acheter de nouveaux vêtements, j’ai décidé de faire du tri dans mon placard. Le constat fût sans appel. Malgré l’arrivée de nouvelles pièces chaque mois, je ne portais que 20% de ma garde-robe… Cela a été pour moi un réel déclic. En prenant du recul je me suis aperçu que ne sachant pas quoi porter, je revenais toujours vers mes basiques ; des vêtements dans lesquelles je me sens bien et qui font l’affaire pour le travail. Oublié le croc-top sur lequel j’avais craqué, le sweat large « trop swaggé » ou encore le body à décolleté plongeant en V.

Ma décision fût claire, je n’avais plus envie de continuer d’acheter sans cesse et sans réfléchir. Par conséquent, je mis un sévère coup de frein à l’expansion de ma garde-robe et j’ai entamé des réflexions autour de la construction d’une garde-robe minimaliste. Dorénavant, je fais attention à l’origine de mes vêtements, à leur composition et à leur durabilité (ce vêtement fera-t-il partie de mes intemporels ?). Je fréquente aussi beaucoup plus les magasins de seconde main. Par ailleurs, je me suis récemment mis à la couture. J’apprends donc à confectionner mes propres vêtements, ce qui me laisse la liberté d’avoir des pièces plus originales et durable car, nées de mes petites mains, je les garderai précieusement pour voir mon évolution en tant que couturière.

Pour en savoir plus sur ce que vous pouvez vous attendre à trouver sur An Over Closet, rendez-vous ici.

En espérant pouvoir partager avec vous durablement, je vous dis à bientôt.

J.